rencontre aix provence
rencontre aix provence

rencontre aix provence

rencontre aix provence

Membres présentement en ligne

Je m’en vais voir un show ce soir sur aix en provence, un groupe death métal underground que je viens de découvrir. Ce groupe a un son sensuel, enivrant, digne de Satan, si du moins il existait. Cette musique me fait vibrer profondément. Au moment de choisir ce que je vais porter, je n’ai d’autre choix que de mettre des vêtements qui me donneront envie de moi-même. Je met une jupe de cuir courte avec des bas mi-cuisse fishnet accompagné d’une camisole rouge très décolleté qui laisse bien voir la rondeur de mes seins et mes tattoos, sur la poitrine et les épaules. Je me maquille les yeux très noirs et je mets du rouge à lèvre rouge sang.

Je me trouve belle, sexy, sexuelle. Merde, je suis en retard, j’enfile mes docs 14 trous rapidement et je sors.



Je roule en voiture en écoutant ce métal puissant, quand j’arrête aux lumières, des hommes me regardent, me scrutent le plus qu’ils peuvent. Il fantasme sur ce qu’ils n’auront jamais…les moutons. J’arrive au club. Pas de line-up, étonnant. Le doorman est énorme, il doit mesurer 7 pieds et il est très musclé, très viril. Il a la tête rasé et recouverte de tattoos morbides. Il ne démontre aucune émotion et ne me regarde pas dans les yeux lorsqu’il vérifie mon billet. Il me fait signe d’entrer en grognant, il m’ouvre la porte.

Ça commence bien la soirée, la bête qu’est le doorman m’a fait de l’effet et je suis déjà excitée. La musique suinte des murs et semble provenir des abysses du plus profond de la terre. Je descends longtemps. La musique est maintenant très forte et j’entre. La musique prend déjà possession de mon âme. Les gens sont attroupés devant la scène et dansent langoureusement malgré le rythme de la musique… Il flotte une odeur très agréable de sueur et de cuir. Je dois boire, j’ai envie d’une ivresse additionnelle. Je dois me faufiler entre les gens, me frottant à eux, un grands frisson parcours mon corps à leur contact et tous ceux que j’ai touché deviennent réceptifs et se retourne vers moi, visiblement très excités.

Haaaa que je suis contente d’être venue ici ce soir, je vais m’éclater.



Étrangement, un seul type d’alcool est disponible, la voluptueuse serveuse me dit que ça s’appelle «Nectar» et que c’est gratuit. Je ne connais pas. C’est un shooter, le liquide est opaque et rouge foncé. Ça sent très fort, ça irrite mes récepteurs olfactifs. J’hésite pour le boire, je ne voudrais pas être malade en cette soirée parfaite. Une fille sublime, au cheveux rouge et vêtue d’une élégante robe de latex noire, se colle à moi et me dit : « bois le Nectar, tu ne le regrettera pas…». Elle m’embrasse le cou sous l’oreille tendrement et me regarde ensuite droit dans les yeux avec un sourire vraiment cochon.

Je n’ai jamais été embrassée par une femme, je suis confuse mais l’excitation monte en moi, incontrôlable. Elle m’a convaincue, je bois le Nectar d’un coup sec. Une chaleur incroyable m’envahie de la bouche, elle descend jusqu’au ventre, et de là, la chaleur se diffuse partout dans mon corps jusqu’au bout de mes doigts, de mes lèvres, de mes seins. Je n’ai jamais ressenti une chaleur aussi envahissante, mon esprit se brouille…je sens l’ivresse m’atteindre…déjà?



La musique a rencontre mon âme à mon arrivée à aix en provence, maintenant elle possède tout mon corps. Chaque note est ressentie et provoque une douce vibration à toute les endroits sensibles de mon corps, ma chatte en est toute gonflée et humide, mes mamelons sont si durs que s’en ai presque douloureux….et cette chaleur si puissante… Je me fais baiser par la musique, cet air satanique me lèche et me caresse au plus profond de mon être.

Sans même m’en rendre compte, je suis parmi les autres fidèles et suppôts de Satan et je danse, les sensations de la musique guides mes mouvements, mon déhanchement. Des hommes et des femmes, au prise du même sort, danse autour de moi. Ils sont très près, nos corps se collent, se caressent, nos bouches se frôlent, la sueur se mélange. On se touche mais on ne se regarde pas, c’est la musique qui nous possède, c’est la musique que l’on désire. Je ne peux plus endurer mes vêtements qui m’étranglent, m’étouffent et bloquent les sensations sur ma peau…Langoureusement, je retire tous mes vêtements, en me déhanchant, bougeant sensuellement, sans même décider mes actions, une force…la musique me déshabille.

Aahh oui, maintenant, je ressens tout, la chaleur émane de mon corps et rejoint celle des autres possédés à mes côtés. Ils sont tous nus eux aussi. Une bouche mouillée se colle à mon sein gauche et le tète très fort, je sens une queue se frotter contre mes fesses en sueur, elle cherche à s’infiltrer. J’essaie de me retourner pour empêcher cette queue inconnue de s’inviter en moi, mais je n’ai aucun contrôle sur mon corps, je réussis péniblement à retourner ma tête et la fille aux cheveux rouges est là devant moi. Elle me prend la tête et me penche vers l’avant pour me fourrer la face dans sur sa plotte, au même moment la queue a glissé dans mon cul, je cris de douleur mais en ouvrant la bouche, je goûte cette chatte qui est dans ma face…j’en veux encore plus.

Elle me tire par les cheveux et m’entraîne par terre à quatre patte, la face entre ses cuisses et l’homme qui me martelle le cul suit et continus de m’enculer au rythme de la musique diabolique. L’excitation est au maximum, je suis maintenant une bête de sexe, je désire me faire baiser à mort. Je liche la belle plotte rose qui est toute ouverte devant moi, je suce ce petit clito tout gonflé, je fais bouger ma langue en elle, elle goûte le Nectar de tout à l’heure, j’en veux plus…. La musique continue de me baiser pendant que je me fais enculer et que je mange la fille. Une autre paire de fesses vient s’installer dans la face de la fille que je mange, je la vois manger cette plotte qui coule dans sa face et j’en suis encore plus excitée.

Le mec qui me fourre dans le cul décide de me retourner de côté, et le fais violemment, il est complètement déchainé et il bave partout sur sa poitrine, il me pogne par les cheveux et me colle la face sur sa queue, j’ouvre grand et je suce avidement, j’aime sucer cette queue qui a trempé dans mon cul, il me l’enfonce dans la gorge et ressort très rapidement, j’en jouis presque. Je sens des mains partout sur mon corps, des bouches, des langues partout, pendant que je suce cette queue énorme, une langue s’est infiltrée dans ma chatte et une autre dans mon cul. Je n’en peux plus…je n’en peux plus, mon corps est prêt à exploser…je cris mais ce cris est vite coupé par une autre queue dans ma bouche, il y a deux queues devant moi, mmmh je les suces tour à tour, en même temps en leur pognant les couilles très fort.

J’ai un doigt dans le cul et une langue dans la plotte…l’extase est au maximum , je n’en peux plus….Un jet brûlant est projeté de ma chatte en feu, mon corps en tendu par en arrière, mes seins surexposés, des possédés se ruent sur ma chatte pour la lécher, il y en a des dizaines qui me lèchent et se battent pour goûter à ma jouissance, je suis en extase. Les deux mâles devant moi ont dû aimer la scène et me viennent tous deux sur les seins en grognant comme des bêtes, mmmmh je ressens la chaleur de leur sperme au plus profond de moi, c’est brûlant. De mes deux mains, j’étend ce précieux liquides sur ma peau pour en retirer le maximum de chaleur.

Je me lèche les mains, ça goûte ce fabuleux Nectar…, je lèche toute mes mains comme une cochonne, c’est pas assez, j’en veux plus alors je suces les deux queues devant moi pour en retirer le maximum de jus.



Soudainement on me traîne par les cheveux, très fort. Je suis si excitée que la peur n’existe plus en moi, la musique me baise toujours… On m’enfile un collier de cuir, on me traîne en laisse et on m’attache sur une table verticalement, bien écartée. Les possédés agissent comme des animaux, ils grognent et continus de baiser ensemble partout dans le club. D’autres se font attaché comme moi.

Le doorman apparaît devant moi, il me sent, la chatte, avec de grandes bouffées, il me lèche doucement et lâche un grognement intérieurs puissant, il continus de monter et me sens les seins et remonte jusqu’à ma bouche qu’il renifle puissamment et finis par entrer sa langue à l’intérieur, une langue fourchue, très chaude…je le regarde dans les yeux et je vois…deux yeux rouges démoniaque. C’est Satan, un démon, un vampire…je ne sais pas et la peur me perce maintenant. Ma peur semble l’exciter davantage, il sort un fouet de ses pantalons et commence à me frapper les seins, la douleur est vive et du sang gicle de la blessure, il continus à me fouetter, sur le ventre, la chatte et les jambes, partout ou il frappe, du sang s’écoule de mon corps.

Je veux pleurer maintenant, je veux avoir peur, mais j’en suis incapable, la douleur est perçante mais me fais jouir au lieu de me faire mal. La musique qui me baise encore et toujours.



Les fidèles me regardent avec passion, ils désirent mon corps, qui s’écoule de sang et de jouissance. L’odeur du Nectar, empli mon nez, mon sang…est du nectar. Le diable s’approche de moi, je crois qu’il va me manger vivante. Il sort sa grande langue fouchue et me lèche mon sang, et ses yeux deviennent de plus en plus rouge. Il me désire maintenant, il arrache tous les liens qui me retienne et soulève mon corps comme une poupée de chiffon, il sort son pénis de son pantalon…il est énorme et rouge, il est visiblement brûlant…étrangement je désire cette queue.

Il me l’enfonce dans le vagin, d’un coup sec, et se met à aller et à venir en moi. Un fer chaud me brûle de l’intérieur, je ne peux m’empêcher de toucher les seins et les fesses à mes côtés, un gars s’assit dans ma face et commence à me frotter son cul sur ma bouche que j’ouvre, assoiffée de plaisirs. J’entre mes doigts dans ce cul tout chaud pendant que le gars se masturbe, très belle vision. Le diable continue de me baiser en hurlant comme une bête et moi je crie dans ce cul… Des femmes me lèche pour goûter le sang au Nectar qui s’écoule de mes plaies, leurs visages plein de sang ajoute à ma jouissance…ça y est, la chaleur me possède toute entière, comme un monstre, mon orgasme s’éjecte de moi et le diable me prends entre ses mains pour porter ma plotte juteuse à sa gueule et m’entre sa langue dans les entrailles, j’en finis plus de jouir, je crie, je crie.

Partout dans le club, les possédés réagissent à ma jouissance, ils se tordent de plaisirs et une vague d’éjaculation et de jouissance féminine emplit la place. Le diable me dépose au beau milieu et je lèche tous ce qu’il y a devant moi, tous ces liquides mélangés et chauds. Ma jouissance est totale, mon corps entier est au prise d'un orgasme intense, je n'ai plus aucune faculté logique. Je m'abandonne au plaisir, je me donne toute entière.



Je suis maintenant la muse du Diable, sa maîtresse, sa déesse. Condamnée au plaisir éternelle, au sexe brut et violent, à la chair sanglante et à la perversité.


J’ai adoré cette soirée, elle m’a donné l’éternité, l’immortalité, le plaisir sexuel infini.

rencontre aix provence sur jouer avec le fantasme


agence de rencontre rencontre 28 tchat et webcam rencontres rencontres video couple amateur sexuelle streaming x rencontre 18 rencontre avec photo sexy annonce rencontre coquine

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2010